Agathe, dis bonjour à Pierre.

Comme si j’avais cinq ans.

– Bonjour.

– Agathe, sois polie s’il te plaît.

Là, il faut comprendre “fais une bise”.

C’est ça, être poli quand on est une gamine : bisouiller des peaux d’inconnus, toucher la dame, toucher le monsieur. J’ai toujours eu horreur de ça. L’homme se lève et s’approche.

– Bonjour jeune fille, moi, c’est Pierre.

Il pose une main calleuse sur mon épaule nue et je frissonne en regrettant d’avoir choisi ce T-shirt sans manches. Il se penche vers moi pour m’embrasser, il sent le tabac froid et le café fort. Je ne bouge pas. Il colle ses lèvres contre ma joue.

– Eh ben, t’es un peu sauvage toi, hein, dit-il en me faisant un clin d’oeil. Je me recule.

– Nan, mais je n’aime pas tellement qu’on me touche.

Corps de fille, R LEN, 200 pages.

Posted in Uncategorized

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *