Chez les Indiens Zapiros, gare à celui qui ne trouve pas les mots pour se défendre !

C’est le cas du jeune Tarir qui se fait traiter de mangeur de capincho, la pire des insultes chez les Zapiros, et qui encaisse en silence. Grave erreur. Ne rien dire, c’est laisser la rumeur se répandre, la calomnie s’abattre sur lui et son clan.

Tarir devient alors un paria. Il doit fuir s’il ne veut pas mourir. Il peut aller mendier comme tant d’autres indiens à Los Blancos ou rejoindre les meurtriers, les sacrilèges dans la forêt du Pays mort…

Rumeur, R LAV, 128 pages.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *