L’été est trop tranquille dans le village d’Hugo, qui ne part pas en vacances.

Ce gros lecteur de romans d’épouvante a beaucoup d’imagination, et à force de s’ennuyer, il finit par voir des choses inquiétantes.

Mais ne les aurait-il pas inventées ? Tous ces chiens, par exemple, qui meurent les uns après les autres ? Une simple épidémie ?

Un thriller pour jeunes ados, jouant sur l’épouvante… jusqu’à ce que le danger devienne bien réel !

L’été où j’ai vu le tueur, R GRA, 203 pages.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *