ll est courant d’affirmer qu’au XVllle siècle, les femmes étaient libres, les protagonistes de cette représentation utilisant à l’envi l’argument de celles tenant salon. Si quelques cas spectaculaires ne peuvent être niés, que disent-ils de la situation de la majorité des femmes, qu’elles soient paysannes, ouvrières dans l’artisanat et l’industrie, domestiques ou bien même institutrices ?

Christine Le Bozec procède donc à un état des lieux de la condition féminine à l’époque des Lumières, avant d’envisager leur implication et leur rôle pendant et après la Révolution française. Elle montre que malgré les barrières culturelles, et même si les révolutionnaires demeurèrent prisonniers du carcan de préjugés ancestraux, les années 1789-1795 furent bien synonymes de conquête de droits, chèrement et âprement acquis, puis difficilement conservés, avant que Bonaparte ne commence à les rogner et que la Restauration ne les supprime.

Les femmes et la Révolution: 1770-1830, 944.04 LE, 220 pages.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *