Benjamin n’est pas un garçon comme les autres. Il souffre de retards psychomoteurs, parle avec difficulté et mène une vie protégée. Un matin, il rate le bus qui doit le conduire dans son école spécialisée et monte dans un autre. Bientôt perdu dans Marseille, il transforme ce coup du sort en échappée belle, rencontre sur son chemin de nouveaux amis et se découvre des ressources insoupçonnées… Le jour où j’ai raté le bus, R LUC, 121 pages.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *