la fille qui devoraitDomitilla est une fillette sûre d’elle-même et de toutes ces choses qu’elle a apprises dans les livres qu’elle dévore insatiablement. Elle accepte sans hésiter de commenter le roman pour la jeunesse que s’attache à peaufiner M. Antonio, un vieux montagnard solitaire qui habite une petite maison à la sortie du village. Avec ses idées bien arrêtées, Domitilla critique allègrement les chapitres que ce garde forestier retraité lui soumet à raison d’un par jour. Car, selon elle, ce récit brise de nombreuses règles avec ses personnages trop nombreux (qui n’ont pas l’âge du lecteur cible!) et son intrigue aux chapitres de longueurs disparates où s’entremêlent fantasy, légendes et histoire locale. Et pourtant, ses convictions s’effritent alors qu’elle se laisse captiver par sa lecture, qui la conduit à s’intéresser à celui qui devient peu à peu son ami… La fille qui dévorait les livres, de Pierdomenico Baccalario (R BAC)


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *